Vélo & infrastructure cycliste

Un potentiel important de développement de l’utilisation de moyens de transport alternatifs durables existe quand on sait que la plus grande partie du trafic dans et autour de Bruxelles consiste en des déplacements domicile-travail dont une moitié sur moins de 12 kms. Par ailleurs, 70% de tous les déplacements (en ce compris les déplacements hors trajets domicile-travail) dans et autour de Bruxelles se font sur une distance de moins de 15kms. Toutefois, trois quarts de ces déplacements ont lieu en voiture. Demander à la fois l’élargissement du Ring et maintenir de tels comportements est intenable.

Le vélo apporte à cet égard de belles perspectives. Les autoroutes à vélo sont plus étroites que les autoroutes classiques et dès lors plus simples à construire ou à améliorer. 15kms semblent assez peu. Toutefois, un rayon de 15kms à partir du centre de Bruxelles permet de couvrir une superficie de plus de 700 km2. Si nous parvenons à effectuer, à l’intérieur de Bruxelles, la transition vers le vélo, alors, les effets s’en feront sentir bien au-delà du Ring et des frontières de la Région bruxelloise.

Les navetteurs cyclistes (et les cyclistes en général) contribuent à l’économie européenne à hauteur d’un minimum de 513 milliard d’euro par an au niveau européen. Raison de plus pour mettre en place des alternatives garantissant un système de mobilité durable (et une vie durable tout court).

EU benefits of Cycling. Tiré de « The EU Cycling Economy – Arguments for an integrated EU cycling policy », https://ecf.com/sites/ecf.com/files/FINAL%20THE%20EU%20CYCLING%20ECONOMY_low%20res.pdf p.7

Nous plaidons donc pour des investissements massifs dans l’infrastructure cycliste dans, autour et vers Bruxelles. Nous demandons dès lors le développement rapide et complet d’un «Réseau cycliste supra-local» comptant quatre-vingt nouvelles autoroutes cyclistes, des connections efficaces entre la Capitale et sa périphérie, des passages pour cyclistes et des réseaux cyclables… C’est ainsi que le vélo deviendra le moyen de locomotion des milliers de personnes.

Les avantages sont nombreux : les personnes se déplaçant (vers leur travail) en vélo sont souvent en meilleure santé, plus rapides (on sait quand on part, on sait quand on arrive), évitent les files, allègent la pression sur l’espace public… Grâce à eux, les gaz d’échappement appartiennent au passé, tout bénéfice pour l’économie et le climat.