Le modèle des 4R

Le principe STOP (STOP pour S = Stappers / Piétons ; T = Trappers / Cyclistes ; O = Openbaar Vervoer / Transports Publics ; P = Privé Vervoer / Transports privés (automobile)) qui donne priorité aux Piétons, Cyclistes et Transports publics sur les Transports privés a notre faveur et ce, depuis toujours. Nous estimons en effet que chacun a le droit de pouvoir se déplacer et que les autorités publiques doivent garantir à chaque citoyen une accessibilité de base.

Nous combinons ce principe de mobilité avec le modèle des 4R pour Refuser, Réduire, Reporter et Rendre plus propre.

Le meilleur déplacement est celui que l’on peut reporter ou même ne pas devoir faire : voici le sens de Refuser. Cet objectif peut être atteint en faisant de la place pour des modes de travail flexibles, tels que télétravail ou présence de bureaux relais dans les environs du lieu de vie des travailleurs. De cette façon, l’on évite que tous se retrouvent au même moment au même endroit en route vers le même lieu et ainsi on décharge les routes.

Réduire signifie diminuer la durée et la distance des navettes. Nous tablons sur la proximité et des déplacements domicile-travail réduits. Nous encourageons les citoyens à vivre plus près de leur lieu de travail ou à chercher un job plus proche de leur domicile. Ainsi, il leur
sera plus facile de se déplacer de façon durable.

A l’heure actuelle, la distance moyenne domicile-travail est seulement de 15 à 20 kms et, dans et autour de Bruxelles, de seulement 12 kms. Le vélo (électrique) est souvent le moyen le plus rapide pour couvrir de telles distances. En se rendant au travail en vélo (ou à pied), l’on contribue à prendre soin de sa propre santé, celle des autres, l’on évite les files, diminue la pression sur l’espace public, renvoie les gaz d’échappement à de l’histoire ancienne, arrive au travail en pleine forme, tout bénéfice pour l’économie et le climat.

Le Report des charges sur le travail vers une taxe sur l’impact environnemental encourage les automobilistes à laisser leur auto au garage (celle-ci devenant trop chère) et à privilégier le vélo mettant ainsi en place les deux précédents R, Refuser et Réduire. Le passage d’une société du tout à la voiture à une société basée sur des modes actifs inter-modaux est la condition sine qua non pour un système de mobilité sain et efficace.

Rendre plus propre signifie œuvrer pour une société pauvre en carbone. L’Europe et ses Etats membres visent 2050. Nous voulons voir les carburants fossiles disparaître plus rapidement que cela. Les voitures électriques peuvent remplacer une partie du parc automobile actuel mais ce n’est pas la panacée. Une file de voitures « propres » reste une file. Nous visons donc une diminution de la pression automobile. Si nous nous concentrons sur un certain nombre de carrefours stratégiques où toutes les installations sont déjà en place, nous pouvons transporter beaucoup plus de passagers qu’aujourd’hui dans des transports publics de haute qualité, réguliers, directs, confortables et dignes de confiance.